La pollution des transports

Quelles conséquences sur l’environnement et la santé ?

Trafic routier saturé, bouchon de plus de 500 km au retour des vacances…et nous connaissons tous ces grandes métropoles irrespirables étouffées par les émissions de dioxyde de carbone (CO2).  En 2020, la pollution des transports est l’une des principales causes de gaz à effet de serre derrière la production d’énergie avec un impact chaque jour plus désastreux sur l’environnement et notre santé.

En 2016, plusieurs villes européennes ont connu des épisodes d’alerte à la pollution avec plus de 92% de la population mondiale vivant dans une zone très polluée (source OMS). Les citoyens les plus fragiles ont été invité à revoir leur mode de déplacement, et les autres à privilégier des alternatives plus écologiques (véhicules électriques, covoiturage, transports en commun…)

Les hauts niveaux d’émissions polluants associés à la hausse des températures généralisée sont des éléments alarmants annonciateurs d’une accélération massive du nombre d’épisodes sur la planète. Face à ce constat alarmant, les conséquences de cette pollution sur nos conditions de vie et notre santé ne peuvent désormais plus être ignorées. 

Quelles sont réellement les conséquences de nos déplacements, des flux de marchandises ? Quel est l’impact de la pollution des transports sur notre santé ? Comment ne plus dépendre des moyens de transport plus polluants ?

En résumé, c’est quoi être « éco-responsable ?»

Visuel Embouteillage Voiture Article de Blog Hydrop Pollution de l'Air
Visuel Panneau CO2 Article Blog Hydrop Pollution des Transports

Un constat alarmant

Les nombreux déplacements (voiture, avion, train…) et les transferts de marchandises ininterrompus (camion, cargo…) fonctionnent en grande partie sur la consommation d’énergies fossiles qui reste la principale source d’émissions de gaz à effets de serre.  

Dans le monde, la part des transports représente actuellement 15% de CO2 (versus 30% sur le territoire français). Ce chiffre élevé s’explique par la dépendance de la combustion de pétrole pour le secteur des transports, pour laquelle 90% de la consommation repose sur cette énergie fossile.

On se demande alors pourquoi nous dépendons autant de ce secteur. Depuis les années 2000, nos déplacements ont évolué de manière exponentielle ; nous nous déplaçons plus rapidement, avec des moyens plus polluants (voiture, avion…) et nous avons élargi le nombre de kilomètres parcourus. En parallèle de cette augmentation, nous avons augmenté considérablement nos émissions de gaz à effet de serre.

À l’heure actuelle, le trafic aérien est le mode de transport le plus polluant, suivi par la voiture puisque la moyenne d’émissions émises est calculée par voyageur. Ainsi, en termes d’émissions rejetées, le trafic routier reste le pollueur numéro 1 avec près de 30% des rejets ayant un effet sur la pollution de l’air. Le trafic aérien, quant à lui, représente 12% de la part des émissions de CO2.

Dépendant à 90% des biens commerciaux, les voies maritimes quant à elles engendrent 11% des émissions totales et ne cessent de polluer les eaux. En privilégiant l’intérêt économique, certains navires utilisent un carburant de moins bonne qualité, plus corrosif et toxique que l’est le fioul lourd non raffiné.

Chaque jour, ces modes de transports étouffent notre écosystème et le fragilisent.

Avec l’exposition constante aux particules fines, la pollution atmosphérique provoque des pluies acides que nous pouvons mesurons grâce au PH de l’eau. De l’acide nitrique et de l ‘acide sulfurique ont été retrouvés sur ces pluies contaminant les eaux, les lacs et les rivières et détériorant la flore environnementale. De nombreuses espèces deviennent stériles, d’autres ne survivent pas ou sont en voie d’extinction, et la grande majorité s’affaiblissent.
Autrement dit, nous assistons à des transformations dans les habitats naturels et à une diminution des ressources naturelles.

Dans ce contexte, comment chacun de nous peut-il contribuer à lutter contre la pollution ?

Pollution des Transports Avion Article Blog Hydrop

Les conséquences sur la santé

Selon l’OMS, la pollution de l’air est le principal risque environnemental pour la santé et son exposition conduit chaque année au décès d’environ 4,2 millions de personnes dans le monde.

Les risques sur la santé sur le long terme se traduisent par une exposition aux particules polluantes telles que l’oxyde d’azote, le soufre, le monoxyde de carbone et les métaux lourds présents dans les gaz d’échappement des véhicules (par exemple le cadmium, le plomb et le mercure).

Ces concentrations, même en faible quantité, augmentent la sensibilité des bronches provoquant de graves maladies pulmonaires : problème respiratoire, asthme, anxiété, vertige, fatigue, crise cardiaque…

Selon une étude de l’ORS portant sur 10 villes européenne et une autre menée sur l’agglomération parisienne, habiter à proximité des grandes zones de circulation augmenterait les risques de 15 à 30% de nouveaux cas d’asthme chez l’enfant.

En France, cette exposition aux particules fines comptabilise 40 000 décès par an. A l’échelle européenne, en prenant la part du transport maritime sur les décès prématurés, nous atteignons près de 50 000 morts causés par les émissions de soufre, selon France Nature Environnement.

Les produits Hydrop : Une réponse durable

Que faire alors face à l’apparition de trafics saturés d’une ville où circule des centaines de citoyens dans des véhicules avec un seul conducteur ? L’une des réponses est bien évidemment de favoriser le covoiturage, les transports en commun et les alternatives au transport routier (vélo, trottinette…). Pour vos déplacements métropolitains, privilégiez également les transports en train ou TGV. Mais vous l’aurez compris, la prise de conscience demande également de sortir de sa zone de confort, et donc d’essayer au mieux de se faire à ces alternatives.

Hydrop vous accompagne dans cette transition, vers une démarche éco-responsable…

L’apparition de la COVID-19 a étendu le port du masque car il reste le meilleur moyen à ce jour pour filtrer les particules de l’air pollué et d’éviter des contaminations supplémentaires. Évitez à tout prix les masques chirurgicaux, inefficaces contre la pollution. Lors de vos trajets, nous vous recommandons de vous munir d’un masque protecteur Hydrop Respiror 800 conçus pour filtrer à 99% ces particules et les virus.

C’est un masque de protection ajustable et confortable disponible pour toutes les tailles de visage. 

Si vous optez pour un déplacement en vélo, moto ou scooter, trottinette ou autre véhicule électrique, nous vous recommandons la plus grande prudence, surtout lors de vos trajets de nuit. Pour circuler en toute sécurité, nous vous proposons un choix de 2 spray réfléchissant incolore pour être visible dans le noir. L’un est à appliquer sur le metal et l’autre sur les textiles avec un effet lumineux visible lorsqu’il est exposé à la lumière de phares de voitures, d’un flash de téléphone etc..

Hydrop Phantom Metal : Spray réfléchissant incolore objets et équipements métalliques (vélo, scooter, trottinettes, skate…)

Hydrop Phantom Textile: Spray réfléchissant pour les Textiles et tissus (chaussures, blouson, chapeau, casquette, sac à dos, mobilier, accessoire…)

Les conséquences sur la peau

L’exposition à cette pollution a non seulement des conséquences sur notre santé mais également sur notre peau. Les lipides qui servent à protéger sa surface sont directement agressés par cette pollution, alternant ainsi leur efficacité. Cette sensibilité entraîne des sècheresses, un vieillissement prématuré et l’apparition d’imperfections.

Les dégâts sont visibles à l’œil nu et se manifestent par l’apparition de points noirs et d’acné. Le sébum, élément majeur à l’hydratation et à la protection , est de moins bonne qualité et n’arrive plus à agir efficacement. 

Vous risquez également de vous réveiller avec un teint plus terne, ne vous posez plus de question, la réponse est dans la suite de l’article !

Visuel Visage Femme Protéger Votre Peau Article Blog Hydrop

Conseils pour protéger votre peau

  • Favorisez le port du masque en plein air, surtout lors des pics de pollution. Nous vous conseillons, idéalement, de boire les 1,5L d’eau recommandés par jour afin d’éliminer les toxines.

  • La pratique du sport en extérieur durant les pics de pollution n’est pas recommandée.

  • Après une longue journée exposée à la pollution, nous vous recommandons de nettoyer et d’hydrater en profondeur votre peau avec des soins écologiques adaptés contre la pollution.

Routine anti-pollution

Pour les peaux maquillées, le démaquillant doit éliminer toutes les substances de vos cosmétiques. Utilisez de préférence un démaquillant naturel certifié BIO pour un résultat naturel et efficace dans le long terme.

Utilisez une mousse nettoyante anti-pollution puis hydratez votre peau avec une crème adaptée à l’exposition de la pollution.

Visuel Pot de Crème Protection et Nettoyage du Visage Article Blog Hydrop

Une fois par mois

Visuel de Fleurs Cure de Bien Etre Protection de la Peau Article Blog Hydrop

N’hésitez pas une fois par mois à faire un gommage ou un bain de vapeur avant l’application de votre crème hydratante. À l’aide d’une casserole d’eau et d’une serviette posée sur vos cheveux, restez devant la vapeur pour ouvrir les pores. Les bains de vapeur aident également à l’élimination des points noirs. Après votre bain, appliquez votre crème hydratante, elle pénétra mieux votre peau et le résultat sera encore plus efficace !

Trouvez ici des recettes de bain de vapeur adaptées à votre type de peau.

Alors qu'attendez-vous pour être éco-responsable ? C'est un acte pour la planète, pour votre santé et votre bien-être !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Retour haut de page